français » anglais UK   Les gens


1 [un]

Les gens

-

1 [one]

People

1 [un]

Les gens

-

1 [one]

People

Cliquez pour voir le texte:   
françaisEnglish UK
moi / je II
moi et toi I a-- y-u
nous deux bo-- o- us
   
lui / il he
lui et elle he a-- s-e
eux deux th-- b--h
   
l’homme th- m-n
la femme th- w---n
l’enfant th- c---d
   
une famille a f----y
ma famille my f----y
Ma famille est ici. My f----- i- h---.
   
Je suis ici. I a- h---.
Tu es ici. Yo- a-- h---.
Il est ici et elle est ici. He i- h--- a-- s-- i- h---.
   
Nous sommes ici. We a-- h---.
Vous êtes ici. Yo- a-- h---.
Ils sont tous ici. Th-- a-- a-- h---.
   

Les langues étrangères contre Alzheimer

Quiconque souhaite garder la forme intellectuelle devrait apprendre les langues étrangères. Les connaissances linguistiques peuvent protéger de la démence. C'est ce qu'ont démontré plusieurs études scientifiques. L'âge des apprenants ne joue aucun rôle. L'important est d'entraîner régulièrement le cerveau. L'apprentissage du vocabulaire active différentes zones du cerveau. Ces régions dirigent d'importants processus cognitifs. C'est pourquoi les personnes multilingues sont plus attentives. Elles disposent également de meilleures capacités de concentration. Mais le multilinguisme a encore d'autres avantages. Les personnes multilingues savent mieux prendre des décisions. Elles accèdent plus vite à une prise de décision. Cela est dû au fait que leur cerveau a appris à opérer des choix.

Il connaît toujours au moins deux termes pour une chose. Chacun de ces termes représente une option possible. Les personnes multilingues doivent donc prendre des décisions en permanence. Leur cerveau est habitué à choisir parmi plusieurs possibilités. Et cet entraînement ne stimule pas seulement la zone du langage. De nombreuses zones du cerveau profitent du multilinguisme. Les connaissances linguistiques signifient aussi un meilleur contrôle cognitif. On ne peut bien sûr empêcher la démence par les seules connaissances linguistiques. Mais la maladie progresse plus lentement chez les personnes multilingues. Et il semble que leur cerveau parvienne à mieux compenser les conséquences de la maladie. Les symptômes de la démence se manifestent plus faiblement chez les apprenants. Ils sont moins perturbés et ont moins de troubles de la mémoire. L'apprentissage des langues profitent donc autant aux jeunes qu'aux personnes âgées. Et de plus, chaque nouvelle langue s'apprend plus facilement que la précédente. Ce n'est donc pas aux médicaments que nous devrions recourir, mais au dictionnaire !
Devinez de quelle langue il s'agit !
L'_______ fait partie des langues indo-européennes. Cependant cette langue n'est apparentée avec aucune autre langue de ce groupe. On ne sait pas encore comment l'_______ est apparu. Aujourd'hui, on le parle essentiellement en ******ie et au Kosovo. C'est la langue maternelle d'environ 6 millions de personnes. L'_______ se divise en deux grands groupes de dialectes. Le fleuve Shkumbin constitue la ligne de séparation entre le parler du nord et celui du sud.

Ces deux parlers se distinguent très nettement en certains points. La langue écrite _______e n'a été définie qu'au 20è siècle. Celle-ci s'écrit en lettres latines. La grammaire ressemble partiellement à celles du grec et du roumain. On constate également des parallèles avec les langues slaves méridionales. Toutes ces similitudes sont probablement nées de situations de contacts. Quiconque s'intéresse aux langues devrait absolument apprendre l'_______ ! C'est en effet une langue unique en son genre !