Guide de conversation

fr A la discothèque   »   es En la discoteca

46 [quarante-six]

A la discothèque

A la discothèque

46 [cuarenta y seis]

En la discoteca

Choisissez comment vous souhaitez voir la traduction :   
Français Espagnol Son Suite
Est-ce que cette place est libre ? ¿-s-á -i-r--e-t---illa? ¿---- l---- e--- s----- ¿-s-á l-b-e e-t- s-l-a- ----------------------- ¿Está libre esta silla?
Puis-je m’asseoir à côté de vous ? ¿Pue-- -e--arm--en -u -es-? ¿----- s------- e- s- m---- ¿-u-d- s-n-a-m- e- s- m-s-? --------------------------- ¿Puedo sentarme en su mesa?
Je vous en prie. Po----pu---o. P-- s-------- P-r s-p-e-t-. ------------- Por supuesto.
Comment trouvez-vous la musique ? ¿Q-------ar----l--mú---a? ¿--- l- p----- l- m------ ¿-u- l- p-r-c- l- m-s-c-? ------------------------- ¿Qué le parece la música?
Un peu trop forte. U- --c- d-m-s--d---l--. U- p--- d-------- a---- U- p-c- d-m-s-a-o a-t-. ----------------------- Un poco demasiado alta.
Mais le groupe joue très bien. P-r---l-g--p- t-ca -uy b--n. P--- e- g---- t--- m-- b---- P-r- e- g-u-o t-c- m-y b-e-. ---------------------------- Pero el grupo toca muy bien.
Venez-vous souvent ici ? ¿V-e-- --s---)--uc-- -or aq--? ¿----- (------ m---- p-- a---- ¿-i-n- (-s-e-) m-c-o p-r a-u-? ------------------------------ ¿Viene (usted) mucho por aquí?
Non, c’est la première fois. N---é-t- ---l--p---e---vez. N-- é--- e- l- p------ v--- N-, é-t- e- l- p-i-e-a v-z- --------------------------- No, ésta es la primera vez.
Je n’y étais encore jamais venue. Yo-n-nca -a-í-----a-o--quí --tes. Y- n---- h---- e----- a--- a----- Y- n-n-a h-b-a e-t-d- a-u- a-t-s- --------------------------------- Yo nunca había estado aquí antes.
Voulez-vous danser ? ¿Ba---? ¿------ ¿-a-l-? ------- ¿Baila?
Plus tard, peut-être. T-- v-z má-----de. T-- v-- m-- t----- T-l v-z m-s t-r-e- ------------------ Tal vez más tarde.
Je ne sais pas très bien danser. N- -a-l- --y---en. N- b---- m-- b---- N- b-i-o m-y b-e-. ------------------ No bailo muy bien.
C’est très simple. E----y -ácil. E- m-- f----- E- m-y f-c-l- ------------- Es muy fácil.
Je vous montrerai. Y---- e-s---. Y- l- e------ Y- l- e-s-ñ-. ------------- Yo le enseño.
Non, plutôt une autre fois. No,-m--or e- ot-a-oc-s-ó-. N-- m---- e- o--- o------- N-, m-j-r e- o-r- o-a-i-n- -------------------------- No, mejor en otra ocasión.
Est-ce que vous attendez quelqu’un ? ¿-sp--a -ust-d- a-a-g---n? ¿------ (------ a a------- ¿-s-e-a (-s-e-) a a-g-i-n- -------------------------- ¿Espera (usted) a alguien?
Oui, mon ami. Sí----mi--ov-o. S-- a m- n----- S-, a m- n-v-o- --------------- Sí, a mi novio.
Il arrive juste derrière nous ! ¡Ya-est---qu-! ¡-- e--- a---- ¡-a e-t- a-u-! -------------- ¡Ya está aquí!

Les gènes influencent les langues

Le fait que nous parlions telle ou telle langue dépend de notre origine. Mais nos gènes sont, eux aussi, responsables de notre langue. Des chercheurs écossais sont parvenus à cette conclusion. Ils ont étudié pour quelles raisons l'anglais est différent du chinois. Ils ont alors découvert que les gènes jouent aussi un rôle. Car les gènes influent sur le développement de notre cerveau. C'est-à-dire qu'ils marquent les structures de notre cerveau. Ainsi est définie notre capacité à apprendre les langues. Les variantes de deux gènes sont décisives. Lorsqu'une certaine variante est rare, les langues tonales se développent. Les langues tonales sont donc parlées par les peuples qui n'ont pas cette variante de gènes. Dans les langues tonales, c'est la hauteur des tons qui décide du sens des mots. Le chinois est un exemple de langue tonale. Mais lorsque la variante de ce gène est dominante, alors d'autres langues se développent. L'anglais n'est pas une langue tonale. Les variantes de ces gènes ne sont pas réparties régulièrement. Cela signifie qu'on ne les rencontre pas partout à la même fréquence. Les langues ne survivent que lorsqu'elles sont transmises. De plus, il faut que les enfants puissent imiter leurs parents. Il faut donc qu'ils puissent apprendre correctement la langue. Ce n'est qu'à ces conditions que la langue peut être transmise de génération en génération. La variante la plus ancienne est celle qui favorise les langues tonales. Il existait donc autrefois sans doute plus de langues tonales qu'aujourd'hui. Mais on ne doit pas surestimer la composante génétique. Elle ne peut que contribuer à expliquer l'évolution des langues. Il n'y a pas de gènes pour l'anglais, ni de gènes pour le chinois. Chacun peut apprendre chaque langue. On n'a pas besoin de gènes pour cela, mais juste de curiosité et de discipline !
Le saviez-vous ?
Le thaï appartient à la famille des langues taï-kadaï. C'est la langue maternelle de 20 millions de personnes environ. Contrairement à la plupart des langues occidentales, le thaï est une langue tonale. Dans les langues tonales, la prononciation des syllabes déterminent leur signification. La plupart des mots thaïs ne comportent qu'une seule syllabe. Selon la hauteur du ton dans laquelle on la prononce, le mot aura un sens différent. Au total, le thaï distingue cinq hauteurs de ton. La société thaïlandaise eut une structure strictement hiérarchisée pendant de nombreux siècles. C'est pourquoi le thaï possède aujourd'hui encore au moins cinq niveaux de langue différents. Ceux-ci s'étendent du plus simple langage courant à une forme linguistique d'une extrême politesse. Le thaï se sous-divise par ailleurs en de nombreux dialectes locaux. Le système de signes thaï combine un alphabet et une écriture syllabique. La grammaire n'est pas construite de façon très complexe. Comme le thaï est une langue isolante, il n'y a ni déclinaisons, ni conjugaisons. Apprenez le thaï, cette langue est vraiment fascinante !