Guide de conversation

fr désirer qc.   »   es querer algo

70 [soixante-dix]

désirer qc.

désirer qc.

70 [setenta]

querer algo

Choisissez comment vous souhaitez voir la traduction :   
Français Espagnol Son Suite
Désirez-vous fumer ? ¿---r--a----t-d- -u--r? ¿Querría (usted) fumar? ¿-u-r-í- (-s-e-) f-m-r- ----------------------- ¿Querría (usted) fumar?
Désirez-vous danser ? ¿Q-err-a-(u-t-d) b-il-r? ¿Querría (usted) bailar? ¿-u-r-í- (-s-e-) b-i-a-? ------------------------ ¿Querría (usted) bailar?
Désirez-vous vous promener ? ¿Q-er-ía--u-te-- -----r? ¿Querría (usted) pasear? ¿-u-r-í- (-s-e-) p-s-a-? ------------------------ ¿Querría (usted) pasear?
Je voudrais fumer. (Yo----er-í- f-m-r. (Yo) querría fumar. (-o- q-e-r-a f-m-r- ------------------- (Yo) querría fumar.
Veux-tu une cigarette ? ¿---r--a-----cig--r-l-o? ¿Querrías un cigarrillo? ¿-u-r-í-s u- c-g-r-i-l-? ------------------------ ¿Querrías un cigarrillo?
Il voudrait du feu. (----q-erría -n --c--d-d--. (Él) querría un encendedor. (-l- q-e-r-a u- e-c-n-e-o-. --------------------------- (Él) querría un encendedor.
Je voudrais boire quelque chose. (--) -u---ía-b--e- a-g-. (Yo) querría beber algo. (-o- q-e-r-a b-b-r a-g-. ------------------------ (Yo) querría beber algo.
Je voudrais manger quelque chose. Que-r-- -om-r-a--o. Querría comer algo. Q-e-r-a c-m-r a-g-. ------------------- Querría comer algo.
Je voudrais me reposer. Q----í--desc---a--u---o-o. Querría descansar un poco. Q-e-r-a d-s-a-s-r u- p-c-. -------------------------- Querría descansar un poco.
Je voudrais vous demander quelque chose. Que-rí- -re----arl- -lg-. Querría preguntarle algo. Q-e-r-a p-e-u-t-r-e a-g-. ------------------------- Querría preguntarle algo.
Je voudrais vous demander quelque chose. Qu-r-í- -edir-e ---o. Querría pedirle algo. Q-e-r-a p-d-r-e a-g-. --------------------- Querría pedirle algo.
Je voudrais vous inviter à quelque chose. Querrí--i-v-t--le ---l------go. Querría invitarle / -la a algo. Q-e-r-a i-v-t-r-e / --a a a-g-. ------------------------------- Querría invitarle / -la a algo.
Que désirez-vous, s’il vous plaît ? ¿-ué qu-rr-- /----ea? ¿Qué querría / desea? ¿-u- q-e-r-a / d-s-a- --------------------- ¿Qué querría / desea?
Désirez-vous un café ? ¿Quer-ía (-st--)-un ca--? ¿Querría (usted) un café? ¿-u-r-í- (-s-e-) u- c-f-? ------------------------- ¿Querría (usted) un café?
Ou préférez-vous un thé ? ¿- --e---re -n té? ¿O prefiere un té? ¿- p-e-i-r- u- t-? ------------------ ¿O prefiere un té?
Nous voudrions aller à la maison. Qu--rí-m---i---- -----a. Querríamos irnos a casa. Q-e-r-a-o- i-n-s a c-s-. ------------------------ Querríamos irnos a casa.
Désirez-vous prendre un taxi ? ¿Qu-rrí-is-un-tax-? ¿Querríais un taxi? ¿-u-r-í-i- u- t-x-? ------------------- ¿Querríais un taxi?
Ils voudraient téléphoner. (--lo-----ll-s)--u-r-í-n---am-- --r---l--o--. (Ellos / ellas) querrían llamar por teléfono. (-l-o- / e-l-s- q-e-r-a- l-a-a- p-r t-l-f-n-. --------------------------------------------- (Ellos / ellas) querrían llamar por teléfono.

Deux langues = deux zones du langage !

Le moment auquel nous apprenons une langue n'est pas indifférent pour notre cerveau. Car il a plusieurs zones de stockage pour mémoriser les différentes langues. Les langues que nous apprenons ne sont pas toutes stockées ensemble. Les langues que nous apprenons adultes ont leur propre mémoire. C'est-à-dire que le cerveau traite les nouvelles règles à un autre endroit. Elles ne sont pas déposées au même endroit que la langue maternelle. En revanche, les personnes qui grandissent dans le bilinguisme utilisent une seule région. Plusieurs études scientifiques ont abouti à cette conclusion. Des neurobiologistes ont étudié plusieurs personnes tests. Celles-ci parlaient couramment deux langues. Mais une partie des personnes tests avait grandi avec les deux langues. L'autre partie avait, au contraire, appris la deuxième langue plus tard. Lors de tests linguistiques, les chercheurs ont pu mesurer l'activité cérébrale. Ainsi, ils ont vu quelles zones du cerveau travaillaient pendant les tests. Et ils virent que ceux qui avaient appris plus tard avaient deux zones du langage ! Les chercheurs avaient déjà supposé depuis longtemps qu'il en était ainsi. On constate chez les personnes blessées au cerveau différents symptômes. Ainsi, des blessures au cerveau peuvent conduire à des problèmes de langage. Les personnes concernées ne peuvent plus prononcer ou comprendre correctement les mots. Mais les victimes bilingues d'accident présentent parfois des symptômes particuliers. Leurs problèmes de langage ne concernent pas toujours les deux langues. Si une seule zone du cerveau est blessée, l'autre peut encore fonctionner. Alors, les patients parlent une langue mieux que l'autre. De même, les deux langues ne sont pas réapprises à la même vitesse. Cela prouve que les deux langues ne sont pas stockées au même endroit. N'ayant pas été apprises au même moment, elles constituent deux zones. On ne sait pas encore exactement comment le cerveau gère plusieurs langues à la fois. Mais les dernières découvertes pourraient mener à de nouvelles stratégies d'apprentissage…