Guide de conversation

fr Au restaurant 1   »   es En el restaurante 1

29 [vingt-neuf]

Au restaurant 1

Au restaurant 1

29 [veintinueve]

En el restaurante 1

Choisissez comment vous souhaitez voir la traduction :   
Français Espagnol Son Suite
Est-ce que cette table est libre ? ¿--tá libr- -sta----a? ¿---- l---- e--- m---- ¿-s-á l-b-e e-t- m-s-? ---------------------- ¿Está libre esta mesa?
Je désirerais la carte. Q-er--a -a carta- -o-------. Q------ l- c----- p-- f----- Q-e-r-a l- c-r-a- p-r f-v-r- ---------------------------- Querría la carta, por favor.
Qu’est ce que vous nous recommandez ? ¿-----e r-comien-a-(us--d)? ¿--- m- r--------- (------- ¿-u- m- r-c-m-e-d- (-s-e-)- --------------------------- ¿Qué me recomienda (usted)?
J’aimerais une bière. Me gust--ía -n- ce-v--a. M- g------- u-- c------- M- g-s-a-í- u-a c-r-e-a- ------------------------ Me gustaría una cerveza.
J’aimerais une eau minérale. M- --s-ar-a-un ag-a m-n-r-l. M- g------- u- a--- m------- M- g-s-a-í- u- a-u- m-n-r-l- ---------------------------- Me gustaría un agua mineral.
J’aimerais un jus d’orange. M-----ta----un -u---------a-j-. M- g------- u- z--- d- n------- M- g-s-a-í- u- z-m- d- n-r-n-a- ------------------------------- Me gustaría un zumo de naranja.
J’aimerais un café. M- gus-ar----n-café. M- g------- u- c---- M- g-s-a-í- u- c-f-. -------------------- Me gustaría un café.
J’aimerais un café au lait. M--g-s--rí---n-c-fé -on-l--h-. M- g------- u- c--- c-- l----- M- g-s-a-í- u- c-f- c-n l-c-e- ------------------------------ Me gustaría un café con leche.
Avec du sucre, s’il vous plaît. Co- a----r, por favor. C-- a------ p-- f----- C-n a-ú-a-, p-r f-v-r- ---------------------- Con azúcar, por favor.
Je désirerais un thé. Quer--a u- t-. Q------ u- t-- Q-e-r-a u- t-. -------------- Querría un té.
Je désirerais un thé au citron. Q-er--- ---t--con lim-n. Q------ u- t- c-- l----- Q-e-r-a u- t- c-n l-m-n- ------------------------ Querría un té con limón.
Je désirerais un thé au lait. Q-e-r-- un -é-c-n l---e. Q------ u- t- c-- l----- Q-e-r-a u- t- c-n l-c-e- ------------------------ Querría un té con leche.
Avez-vous des cigarettes ? ¿-ie-e---st--) c--a-rill--? ¿----- (------ c----------- ¿-i-n- (-s-e-) c-g-r-i-l-s- --------------------------- ¿Tiene (usted) cigarrillos?
Avez-vous un cendrier ? ¿--e---(-s-e-)--n c---ce-o? ¿----- (------ u- c-------- ¿-i-n- (-s-e-) u- c-n-c-r-? --------------------------- ¿Tiene (usted) un cenicero?
Avez-vous du feu ? ¿-i------s-ed--u- --c--d--o-? ¿----- (------ u- e---------- ¿-i-n- (-s-e-) u- e-c-n-e-o-? ----------------------------- ¿Tiene (usted) un encendedor?
Je n’ai pas de fourchette. Me----ta--- t-nedor. M- f---- u- t------- M- f-l-a u- t-n-d-r- -------------------- Me falta un tenedor.
Je n’ai pas de couteau. Me---lt--un--u----lo. M- f---- u- c-------- M- f-l-a u- c-c-i-l-. --------------------- Me falta un cuchillo.
Je n’ai pas de cuillère. M- fa--a--n- --c----. M- f---- u-- c------- M- f-l-a u-a c-c-a-a- --------------------- Me falta una cuchara.

La grammaire empêche de mentir !

Chaque langue a ses caractéristiques particulières. Mais certaines possèdent des caractéristiques uniques au monde. La langue trio en fait partie. Le trio est une langue indienne d'Amérique du Sud. Environ 2000 personnes le parlent au Brésil et au Surinam. La particularité du trio est sa grammaire. Car elle oblige les locuteurs à dire toujours la vérité. C'est ce qu'on appelle la terminaison frustrative qui est responsable. En trio, cette terminaison est ajoutée aux verbes. Elle montre si une phrase est vraie. Un exemple simple peut illustrer comment cela fonctionne exactement. Prenons la phrase L'enfant est allé à l'école. En trio, le locuteur doit rajouter une terminaison particulière au verbe. Par cette terminaison, il peut dire s'il a vu lui-même l'enfant. Mais il peut aussi exprimer le fait qu'il tient cette information par d'autres personnes. Ou bien il dit par la terminaison qu'il sait que c'est un mensonge. Le locuteur doit donc se positionner pendant qu'il parle. C'est-à-dire qu'il doit informer les autres du degré de vérité de son affirmation. Ainsi il ne peut rien cacher ou embellir. Lorsque quelqu'un parlant trio laisse cette terminaison de côté, il passe pour un menteur. Au Surinam, la langue officielle est le néerlandais. Les traductions du néerlandais vers le trio posent souvent problème. Car la plupart des langues sont beaucoup moins précises. Elles permettent aux locuteurs de rester vagues. C'est pourquoi les interprètes ne sont pas toujours attentionnés à se positionner. Cela rend la communication avec les personnes parlant trio difficile. Peut-être que le frustratif serait aussi un avantage dans d'autres langues !? Sauf dans la langue politique…
Le saviez-vous ?
Le macédonien est la langue maternelle d'environ 2 millions de personnes. Il appartient à la famille des langues slaves méridionales. C'est avec le bulgare qu'il est le plus étroitement apparenté. Les locuteurs de ces deux langues peuvent se comprendre sans aucun problème. Dans leur forme écrite, ces deux langues se distinguent nettement. Il y a toujours eu de nombreux différents groupes de population. Cela se traduit aussi bien sûr dans la langue du pays. Elle a été influencée par de nombreuses autres langues. Pendant longtemps, le macédonien a été particulièrement influencé par la Serbie voisine. Le vocabulaire comporte de nombreux termes issus du russe, du turc et de l'anglais. Peu de pays possèdent une si grande diversité linguistique. C'est pourquoi le macédonien eut longtemps du mal à être reconnu comme langue à part entière. La littérature macédonienne a également beaucoup souffert de cette situation. Mais entre-temps, le macédonien est considéré comme une langue standard établie. Et il constitue donc un élément essentiel de l'identité macédonienne.